Jules Miette, coaching et accompagnement Perte de Poids, Jeûne intermittent

 

Ma vision du Régime:

nom masculin: Perte de temps et d’argent, générateur de fausses croyances, de frustration et de reprise de poids, destructeur d’estime et de confiance en soi, incite à essayer d’autres régimes, souvent plus dangereux encore… 

 

L’alternative ?

Réapprendre à mieux manger, mieux bouger, mieux dormir et réduire le stress. Comprendre et donner au corps ce dont il a besoin pour fonctionner de façon optimal, retrouver santé et énergie, afin de perdre sainement et durablement son surpoids.

 

Vous offrir l’autonomie

Mon travail consiste à vous rendre rapidement autonome dans votre gestion du poids. Vous saurez instinctivement quoi manger et quand, vous faire plaisir sans vous priver de rien, appliquerez les méthodes simples pour mieux dormir, mieux bouger, déstresser et gérer vos émotions. 

Prenons Rendez-vous ! ( gratuit )

 

Vous ne savez plus quoi faire ? parlons-en ! 

Pour une question, un conseil, un coaching ou accompagnement, prenons rendez-vous. Rassurez-vous c’est gratuit, j’estime qu’il est impossible de travailler ensemble sans se connaître au préalable. 

N’hésitez pas !

Prenons rendez-vous
Jules Miette coach perte de poids
Jules Miette coach perte de poids

COACH DE VIE CERTIFIÉ, SPÉCIALISÉ EN PERTE DE POIDS.

Certifications: coaching professionnel – communication – hypnose – PNL. 10 ans d’expérience et de recherches en sport, sommeil et nutrition.

Pourquoi les régimes ne fonctionnent pas

Il existe une statistique étonnante sur les régimes qui circule depuis 1959, date à laquelle l’étude clinique révélant ce fait a été menée – et elle est toujours aussi choquante : 95 % des personnes au régime reprennent le poids perdu dans l’année qui suit. Bien que nous aimerions croire que les choses ont changé depuis 1959, dans ce cas, la situation n’a fait qu’empirer. Aujourd’hui, le nombre de personnes au régime est encore plus élevé (environ 45 millions de personnes suivent un régime chaque jour aux États-Unis) et, de ce fait, l’industrie des régimes ne cesse de croître. Et il ne s’agit là que des personnes dont nous pouvons suivre l’évolution !

Une chose dont nous sommes certains, cependant, c’est que la plupart de ces régimes ne visent pas la perte de poids à long terme – car si c’était le cas, nous n’aurions pas une industrie des régimes de 33 milliards de dollars. Ils feraient leur travail et nous passerions à autre chose.

La question à laquelle nous devons répondre est donc la suivante : avec autant de régimes différents, autant d’approches divergentes, autant d’experts et de livres, pourquoi ne perdons-nous pas de poids ? Il s’avère que le principe même des régimes va directement à l’encontre de notre biologie, de notre psychologie et de notre besoin inné de plaisir. Et ce sont ces trois dimensions qui peuvent nous aider à comprendre les 3 raisons principales pour lesquelles les régimes ne fonctionnent pas.

# 1 Biologiquement, les régimes ralentissent la perte de poids

Il peut sembler contre-intuitif que lorsque nous faisons tout notre possible pour perdre des kilos, notre corps travaille contre nous, mais c’est vrai. En effet, notre corps ressent les régimes comme un facteur de stress. Lorsque nous sommes stressés, nous produisons des niveaux élevés de cortisol et d’adrénaline (hormones du stress). Ces hormones poussent notre corps à ralentir la vitesse à laquelle nous brûlons les calories. Notre corps ralentit intentionnellement nos efforts de perte de poids, car il perçoit notre apport calorique réduit comme une menace pour sa survie. Or, tout ce que notre corps essaie de faire, c’est de nous garder en vie et en aussi bonne santé que possible, tous les jours, toute la journée.

Lorsque nous réduisons trop l’apport calorique, pour notre organisme, nous pourrions tout aussi bien nous retrouver sur une île déserte avec une quantité limitée de nourriture et de carburant. Des milliers d’années de conditionnement évolutif indiquent donc à notre biologie qu’il est dans notre intérêt de conserver les graisses, au cas où nous devrions rester longtemps en mode de survie hypocalorique. Le travail du corps est de vous garder en vie.

#2 Les régimes ne créent pas de changement durable

La plupart d’entre nous peuvent changer leurs habitudes alimentaires pendant une semaine ou deux, ou même parfois un mois ou deux, mais le plus souvent – les changements induits par les régimes sont des changements externes – « mangez ceci, et ne mangez pas cela ». Bien sûr, ce que nous mangeons est important, mais changer le type d’aliments que nous ingérons ne suffit pas nécessairement à créer un changement durable, car cela ne touche pas aux croyances, aux modèles et aux comportements profondément enracinés qui déterminent nos choix alimentaires et nos habitudes de consommation en premier lieu.

Si un régime ne se concentre que sur les choix alimentaires et n’aborde pas le « pourquoi », nous continuons à rechercher des aliments qui diminuent notre énergie et notre santé, alors nous sommes probablement coincés en ne travaillant qu’en surface. Pour apporter des changements durables à nos habitudes alimentaires, nous devons explorer pourquoi nous mangeons, comment nous mangeons et qui nous sommes en tant que mangeur.

Les changements durables sont le résultat d’un changement à la fois sur le plan externe des choix alimentaires et du comportement alimentaire, et sur le plan interne, ce que nous appelons la psychologie de l’alimentation. L’état d’esprit que nous adoptons, consciemment ou inconsciemment, est la clé de notre relation avec notre nourriture et notre corps.

#3 Les régimes ne sont pas amusants 

Tous les régimes comportent un élément de privation, et il y a souvent une liste d’aliments à éviter pour réussir. Les régimes restrictifs exigent de nous de la « volonté » et une capacité à respecter les règles. Mais le problème avec cette attitude contraignante, c’est que ce n’est pas amusant ! Il n’y a pas de plaisir, et il n’y a pas de joie à devenir plus sain ! Il n’y a pas d’aisance dans notre alimentation lorsque nous sommes fermés et que nous contrôlons notre nourriture.

Et, chaque fois que nous sommes dans cet état de tension autour de notre nourriture, nous créons un environnement de stress dans notre corps. Comme nous l’avons mentionné plus haut, le stress entraîne une augmentation du cortisol et de l’adrénaline, ce qui diminue notre potentiel de combustion des calories. Nous créons donc les conditions exactes qui rendent difficile la perte de poids.

Si vous n’êtes pas prêt à apprécier ce que vous mangez et comment vous mangez, alors la perte de poids ressemblera à la bataille que tant de gens croient qu’elle est. Les régimes ne fonctionnent pas, mais le fait d’accéder au plaisir et d’explorer la psychologie profonde de l’alimentation le peut.

En créant une relation positive avec la nourriture et le corps, nous aidons notre biologie et notre psychologie à créer les conditions idéales pour atteindre notre poids naturel. Les régimes concernent l’aspect extérieur, mais la psychologie de l’alimentation s’intéresse en profondeur à ce que nous sommes en tant que mangeurs.

Prenons rendez-vous
-

Perdre du poids sans régime

Faites-vous actuellement un régime ou connaissez-vous quelqu’un qui fait un régime ? Si vous vivez dans le monde moderne, votre réponse sera très probablement oui ! Les statistiques sur les régimes alimentaires donnent à réfléchir. Selon certains experts, environ 45 millions d’Américains suivent un régime chaque année. Ce qui est encore plus choquant, c’est que 33 milliards de dollars – oui, des milliards – sont dépensés chaque année en produits d’amaigrissement.

Il est donc peut-être temps de mettre fin aux régimes, ou du moins au paradigme actuel « manger moins et faire plus d’exercice » qui régit l’industrie actuelle de la perte de poids. Si cela fonctionnait vraiment, n’aurait-il pas déjà fonctionné pour un plus grand nombre de personnes ? Au lieu de cela, l’obésité et l’insatisfaction de l’image corporelle semblent augmenter, et de plus en plus de produits diététiques arrivent chaque jour sur le marché.

Si vous avez envie de perdre du poids, avant de vous lancer dans un énième régime, considérez ces 4 raisons pour lesquelles les régimes ne fonctionnent pas.

1. Les régimes sont restrictifs

Tous les régimes suivent une méthode de restriction. Si les différents programmes utilisent des méthodes de restriction différentes, le concept reste le même : vous supprimez ou limitez quelque chose de votre consommation alimentaire.

Soyons un peu scientifiques pour un moment. Tous les aliments sont classés dans l’un des trois groupes de macronutriments : les protéines, les lipides et les glucides. Et comme vous le savez peut-être déjà, chaque gramme de macronutriment a un profil calorique spécifique. 1 gramme de protéines = 4 calories, 1 gramme de glucides = 4 calories et 1 gramme de lipides = 9 calories.

Lorsque vous réviserez votre prochain plan de « régime », jetez un coup d’œil aux recommandations en matière de calories et de macronutriments. Il y aura un certain contrôle ou une certaine manipulation de ces facteurs. Vous réduirez les calories en manipulant les macronutriments. Vous vous souvenez d’Atkins ? Ce plan alimentaire utilisait une augmentation des protéines et une réduction des glucides pour produire un état cétogène et provoquer une perte de poids. Différentes itérations du régime Atkins sont encore des méthodes largement utilisées, bien que controversées, pour perdre du poids. Cependant, la perte de poids avec ces régimes n’est généralement pas durable. La reprise de poids que connaissent de nombreuses personnes après avoir atteint temporairement leur objectif de poids est probablement due à une restriction excessive des glucides et aux besoins de l’organisme en vitamines, minéraux et fibres que l’on ne trouve que dans les glucides complexes.

D’autres programmes de régime utilisent un modèle de restriction calorique avec des outils tels que les « points » et les « compteurs de calories » pour réduire votre consommation totale de nourriture en dessous de ce dont votre corps a réellement besoin, brûlant ainsi les graisses stockées comme source d’énergie. C’est ce que l’on appelle la thermogenèse, et c’est le protocole le plus courant pour de nombreux systèmes de perte de poids populaires sur le marché aujourd’hui. Mais un problème inhérent à tous ces systèmes est que le protocole de thermogenèse restreint les graisses, car parmi les 3 macronutriments, les graisses contiennent le plus de calories par gramme. La consommation de graisses – même s’il s’agit de graisses saines – est naturellement déconseillée, car elle augmente rapidement le nombre total de calories consommées et vous fait dépasser votre limite quotidienne.

La psychologie de l’alimentation dynamique nous montre que le fait de restreindre les aliments, en particulier ceux que vous aimez, crée une réaction de stress dans votre corps. Lorsque vous concevez des repas en vous basant uniquement sur les calories et les macronutriments, quelque chose se perd. Vos aliments sont peut-être « parfaits » sur le plan nutritionnel, mais il manque la partie nourrissante et joyeuse de votre repas. Vous vous sentez privé et vide, et vous comptez sur la volonté pour passer un jour de plus dans votre régime.

Et cela nous amène à la deuxième raison majeure pour laquelle les régimes ne fonctionnent pas :

2. Les régimes ne sont pas efficaces à long terme

Pourquoi 45 millions d’Américains se mettent-ils au régime cette année ? Si les régimes étaient efficaces, nous les suivrions, nous perdrions du poids, nous apprendrions ce qui fonctionne pour notre corps et nous ne ferions plus jamais de régime. Mais certains programmes de régime populaires proposent des abonnements à vie ! Il y a quelque chose qui cloche dans cette image.

Lorsque vous étudiez les programmes de régime, posez-vous la question suivante : « Quel pourcentage des personnes qui suivent un régime ont obtenu une perte de poids durable à long terme et une meilleure qualité de vie ? » Décortiquons cela. Par long terme, on entend 2 ans après le régime. Durable signifie que le régime peut être suivi sans stress supplémentaire et que les personnes au régime peuvent facilement intégrer les changements dans leur routine quotidienne et suivre le régime jusqu’à ce que le poids soit perdu. La qualité de vie, dans ce cas, est définie par l’amélioration des résultats physiques et mentaux. Sont-ils généralement plus heureux et en meilleure santé deux ans plus tard à la suite de ce programme ?

Certains experts affirment que 98 % des personnes suivant un régime reprennent la plupart ou la totalité de leur poids dans les deux ans. Malheureusement, la plupart des programmes ne prennent pas du tout en compte la qualité de vie. L’objectif est uniquement la perte de poids. Regardez autour de vous et remarquez vos amis ou collègues de travail qui ont perdu du poids à long terme et observez la façon dont ils perçoivent leur corps et leur vie. Beaucoup de ceux qui parviennent à perdre du poids à long terme le font à un prix élevé. Ils ont constamment peur de reprendre leur poids, ou vivent dans un environnement trop restrictif qui les empêche d’éprouver du plaisir spontané avec la nourriture ou l’exercice.

Si les régimes peuvent fonctionner incroyablement bien à court terme, il est facile de comprendre pourquoi ils ne fonctionnent pas à long terme. Le fait de restreindre les calories et d’augmenter l’activité physique fait initialement perdre quelques kilos à votre corps. Cela peut servir de motivation pour continuer jusqu’à ce que vous vous heurtiez à un mur. Le corps humain étant très adaptable, le fait de faire trop d’exercice ou de réduire trop fortement les calories peut mettre votre corps dans une situation de stress qui diminue votre fonction métabolique. En d’autres termes, votre corps mettra en réserve toutes les réserves de graisse pour rester en vie face à ce qui est perçu comme une famine. Pour perdre davantage de poids, il faudra réduire davantage les calories et faire davantage d’exercice. C’est le cercle vicieux de la plupart des régimes, et c’est la raison pour laquelle les gens ne les suivent pas. L’être humain est conçu pour rechercher le plaisir et éviter la douleur. Cet état de stress permanent étant douloureux, vous finissez par rechercher le plaisir sous la forme de la nourriture que vous avez restreinte. Malheureusement, cela vous amène généralement à reprendre plus de poids que vous n’en aviez perdu au départ.

3. Les régimes adoptent une approche à la carte

Chaque mois, vous pouvez trouver un nouveau livre de régime à succès ou un nouveau spot publicitaire promettant une perte de poids. Encore une fois, posez une question : « Pour qui cela fonctionne-t-il ? » Le créateur du programme a peut-être eu un certain succès avec son propre corps, ou a travaillé avec un groupe de personnes qui ont également eu du succès.

Il ne partage pas les histoires de non-réussite – pourquoi le ferait-il ? Mais pour chaque personne qui a du succès, il y en a généralement 9 qui n’en ont pas. Les principes de la nutrition corps-esprit enseignent que notre pouvoir métabolique est basé sur bien d’autres choses que les calories ingérées et l’énergie brûlée. La façon dont nous mangeons et dont nous vivons peut avoir un impact plus important sur notre corps et notre poids que le nombre et le type de calories que nous consommons. Les régimes nous donnent des règles à suivre, et nos circonstances uniques, notre histoire personnelle et notre individualité sont rarement prises en compte. C’est comme tirer une flèche dans le noir. Elle pourrait toucher quelque chose, mais probablement pas la cible.

Pour trouver vos besoins métaboliques spécifiques, vous devrez expérimenter et examiner votre personnalité, votre génétique, votre mode de vie, votre morphologie, vos relations et bien d’autres choses encore. N’oubliez donc pas que le régime que vous suivez est parfait à 100 % pour quelqu’un, mais que cette personne n’est probablement pas vous.

4. Les régimes épuisent votre vitamine T

Il y a un élément fondamental qui manque dans la plupart des régimes : La confiance, c’est-à-dire la confiance en vous-même. Les régimes exigent que vous accordiez une confiance incroyable à leur produit ou programme. Vous devez donner votre pouvoir à quelque chose ou quelqu’un qui est censé être un expert. Le régime vous dicte la quantité de nourriture que vous devez manger, ce que vous devez manger, peut-être quand vous devez manger, combien de fois vous devez faire de l’exercice, quel type d’exercice, et vous dit même combien de poids vous devez perdre chaque semaine.

C’est une autre raison importante pour laquelle les régimes ne fonctionnent pas, car la plupart d’entre nous détestent qu’on nous dise ce que nous devons faire. Au début, nous sommes tout à fait d’accord, mais très vite, l’enfant qui est en nous dit : « Ça suffit ! », nous tapons du pied et nous nous dirigeons vers le réfrigérateur.

Nous manquons de confiance en nous-mêmes et en notre propre capacité à trouver une solution. Nous voulons des réponses maintenant ; nous voulons la solution ! Nous consacrons notre argent et notre temps à quelque chose qui, en fin de compte, ne fonctionnera pas, et c’est nous qui nous sentons comme des ratés. Alors, au lieu de dépenser votre précieuse énergie à donner du pouvoir à un autre régime, entraînez-vous à croire en vous-même et en votre propre capacité à écouter votre corps pour découvrir les aliments dont vous avez réellement besoin.

Bien sûr, les régimes peuvent avoir une place à table dans votre vie. Ces livres et programmes contiennent une quantité considérable d’informations et d’outils qui peuvent vous apporter des connaissances utiles pour votre parcours de santé très particulier. À l’Institut, nous pensons que vous êtes l’expert ultime de votre corps et que vous êtes le seul à pouvoir élaborer le régime parfait pour répondre à tous vos besoins individuels en matière de nutrition, de santé physique et mentale. Ce processus nécessite de l’expérimentation et de l’exploration, ce qui peut inclure l’essai de certains aspects de plusieurs régimes pour déterminer ce qui VOUS est utile.